Les stratégies sans stop de protection : Les stratégies les plus toxiques !

Les stratégies sans stop de protection : Les stratégies les plus toxiques !

Voici un extrait de mon livre “Le trading, c’est presque facile !” j’aborde les différentes méthodes pour trader notamment celle très en vogue: les stratégies sans stop de protection:

Extrait du livre :

“Les stratégies sans stop ont le vent en poupe. Vous ne mettez jamais ou quasiment jamais de stop sur votre position, vous partez du principe que le marché viendra à un moment ou à un autre toucher votre objectif de gain. Ce sont des stratégies qui ont des courbes de gains très régulières, où vous ne perdez pour ainsi dire jamais, en théorie ! Vous acceptez cependant des pertes potentielles qui peuvent être très importantes. Ce style est psychologiquement très éprouvant, surtout quand on est pris dans un mouvement violent, contraire à son anticipation. Ce sont des stratégies ayant des taux de réussite très élevés (c’est à cela qu’on les reconnait) : 90/95% de positions gagnantes, mais les 5/10% de positions perdantes sont très importantes. Tôt ou tard vous perdrez l’intégralité de votre capital. Pour éviter la ruine, vous devez vous en remettre à la chance : partir sur une pente régulière de gains et retirer des profits en espérant arriver, le plus rapidement possible, à retirer le capital de départ. Par la suite, vous ne perdrez dans le pire des cas que des profits.

Je considère ces stratégies comme un miroir aux alouettes, voire comme celles parmi les plus toxiques (on a l’impression d’être bon, mais on finit un jour ruiné). Je les déconseille fortement ! ”

Le trading social est très à la mode, suivre des traders et copier leurs résultats, malheureusement énormément de traders utilisent ces stratégies et finiront tôt ou tard par perdre l’intégralité de leur capital et de ceux qui les copient.

Voici deux exemples de stratégies sans stop avec un biais vendeur sur l’EURUSD ces dernières semaines. Capital réel perdu avec plus de 95% d’opérations rentables ! A bon entendeur…

 

Partager cet article